Ces schémas de tension posturaux, ces traumatismes physiques et ces cicatrices perturbent l’équilibre du corps entraînant diverses symptomatologies sur un plus ou moins long terme :

  • le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires…
  • le système neurologique : sciatiques, cruralgies, névralgies d’Arnold, névralgies cervico-brachiales, intercostales…
  • le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions?
  • le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d?organes, digestion difficile, gastrites,acidité gastrique
  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites?
  • le système neuro-végétatif : états dépressifs, d?hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie
  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.

Cependant l’Ostéopathie n’est plus de mise lorsque tout problème infectieux, inflammatoire ou tumoral est présent, lorsque toute maladie est déclarée sauf certains cas bien particuliers.
Il faut savoir que même des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après !

=> L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé et qu’il peut le préserver par un suivi ostéopathique régulier.